Ma fenêtre alu

Les bonnes raisons de choisir l'aluminium pour vos fenêtres

La fenetre alu et sa resistance à la corrosion

La fenetre alu et sa resistance à la corrosion

L’aluminium est un métal qui ne rouille pas naturellement, contrairement au cas des métaux ferreux. En outre, l’oxydation de l’aluminium met en place une couche protectrice qui arrête le processus d’oxydation sous la surface. C’est pour ces raisons que la fenêtre aluminium est si résistante face à la corrosion.

La fenêtre en alu est naturellement protégée

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est judicieux d’apporter une petite précision sur ce qu’est réellement l’oxydation, la rouille et la corrosion. Effectivement, l’oxydation est une réaction chimique que connaissent bon nombre de matériaux. Son effet est particulièrement visible sur les métaux ferreux. C’est-à-dire les métaux qui contiennent du fer. Cette corrosion du métal ferreux est connue par tout le monde par ce qu’on appelle la rouille. Elle est causée par le contact du fer ou de l’acier avec l’air ou encore avec l’eau.

Pour ce qui est de l’aluminium, il n’est donc pas question de rouille. Par contre, comme tous les métaux, l’aluminium connaît également l’oxydation. Cependant, ce qu’il faut comprendre c’est que par rapport à la rouille du fer ou de l’acier qui désintègre ces derniers en profondeur, l’oxydation de l’aluminium se fait en surface. Plus exactement, l’oxydation de ce métal provoque la formation d’une couche mince d’oxyde d’aluminium. Il s’agit en quelque sorte d’une couche protectrice, par contre, sa présence n’est pas toujours souhaitée.

Des fenêtres alu anodisées pour une meilleure protection

L’anodisation est un processus qui vise à provoquer de façon naturelle, mais contrôlée l’oxydation de l’aluminium. Ce procédé permet d’obtenir une surface extrêmement résistante à la corrosion grâce à la présence d’une couche mince d’alumine. Il va de soi que plus cette couche d’oxyde d’aluminium est épaisse, plus le profilé sera résistant. Mais les avantages ne s’arrêtent pas juste à la protection.

Dépendamment des procédés, il est possible de jouer avec l’aspect final du produit et mettre en place diverses formes de finition. Pour n’en citer que quelques-unes, vous pouvez avoir un aspect brillant, satiné, poli ou encore coloré naturellement ou par l’ajout d’une coloration. En termes de référence, une fenêtre aluminium certifiée Qualinod est une fenêtre dont les châssis en aluminium ont subi une anodisation de qualité.

Des fenêtres en aluminium avec des profilés thermolaqués

Le thermolaquage est un autre procédé qui consiste à donner aux profils aluminium la meilleure résistance possible face à la corrosion. Le processus est relativement complexe, mais ce qu’il faut retenir c’est qu’il s’agit de la mise en place d’une fine couche de protection colorée qui durcit sous l’effet de la chaleur.

Grâce au thermolaquage, les profilés aluminium qui constituent les châssis des fenêtres en aluminium deviennent hautement résistants face à la corrosion. Qui plus est, il est possible de leur donner la teinte qu’on veut. C’est le label Qualicoat qui est la référence en termes de thermolaquage. Celui de Qualimarine est pour les fenêtres qui sont prévues pour une installation en bord de mer. Ces modèles sont conçus pour être résistants face à la salinité de l’air et l’humidité de l’air côtier.

Florence

Les commentaires sont fermés.